RGPD

La mise en place à l’échelle européenne du Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD) impose un nouveau cadre à la collecte et au traitement des données personnelles des personnes physiques.

Le Syndicat Français des Arts-Thérapeutes, syndicat professionnel indépendant, dont le siège est situé au 14 rue Charles V 75004 Paris, est amené dans le cadre de son activité à collecter des données personnelles auprès de ses adhérents, qui satisferont aux finalités suivantes :

– gérer les paiements des adhésions, factures de frais, des inscriptions aux colloques, des revues de colloques.

– envoyer des emails et des courriers.

Ces données peuvent être collectées toute l’année au moment des adhésions annuelles ou lors d’achats de revues et d’inscriptions au colloque.

Les données collectées sont strictement limitées aux finalités exposées ci-dessus. Nous effectuons une suppression des pièces jointes envoyées par les adhérents après validation de la demande d’adhésion. Pour les dossiers en attente, les pièces justificatives seront conservées un mois avant suppression définitive.

Les données collectées ne font l’objet d’aucune revente ni transmission à des tiers.

Nous ne collectons, ni ne traitons, aucune donnée à caractère sensible (origine ethnique, opinion politique, religieuse ou philosophique, appartenance syndicale, orientation sexuelle, données de santé, génétiques ou biométriques).

Nous avons mis en œuvre une politique de sécurité destinée à empêcher un accès non autorisé à vos données personnelles.

Pour le cas où un accès non autorisé aurait lieu, nous nous obligeons à le signaler à la Commission Nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et à vous-mêmes.

Contrôle de vos données

Vous avez en permanence le droit :

  • D’y accéder ;
  • De demander leur portabilité (transfert à un autre prestataire) ;
  • De les rectifier ;
  • De les faire effacer.

Les données personnelles sont conservées pendant une durée conforme aux dispositions légales ou proportionnelles aux finalités pour lesquelles elles ont été enregistrées.

Pour le conseil syndical du SFAT,

Hélène Béreaud-Gonzales, secrétaire générale